Les grandes étapes

 LES GRANDES ÉTAPES

Le 2 juin 1955, déclaration à la Sous-préfecture de Reims, avec dépôt des premiers statuts à l'initiative de Madame Odile Madelin(2).

1957 Création de l’Union Nationale des Papillons Blancs.

1960 Naissance de l’Union Nationale des Associations de Parents d’Enfants Inadaptés (UNAPEI) avec son réseau régional : URAPEI, départemental : ADAPEI et local : APEI au Papillons Blancs.

1961, après quelques années de fonctionnement d’un petit "centre", ouverture du premier Centre Médico-Educatif, rue de Louvois

1965, ouverture de l’Institut Médico-Professionnel de la Cerisaie pour des adolescents avec prise en charge éducative et scolaire.

1966, ouverture d’un externat pour très jeunes enfants, rue du Jard.

1967, ouverture d’un petit atelier pour adultes, rue de Cernay.

1969, transfert de cet atelier rue Léo Lagrange dans des locaux mieux adaptés

1970, L’IMPRO de « la Cerisaie » est complété par une section d’internat de semaine pour les jeunes enfants dont l’éloignement nécessite cet accueil.

1973, transfert du CME de la rue de Louvois dans les locaux d’un ancien couvent, rue Ponsardin.

1974, ouverture dans la maison de la rue de Louvois, d’un Institut Médico-Educatif pour enfants polyhandicapés, ouverture avec l’ADAPEI du Centre d’Aide par le Travail de Pouillon.

1975, création d’un Service d’Action Familiale Educative Précoce pour soutenir les familles.

1981, le CAT de Pouillon ouvre une annexe à Tinqueux pour faire face aux nombreuses demandes.

1985, regroupement du CME de la rue de Louvois avec l’IME Ponsardin.

1988, Ouverture avec l’ADAPEI de la Maison d’Accueil Spécialisée « Odile Madelin » à Cernay lès Reims, pour adultes polyhandicapés.

1990, fermeture, faute de subventions, du Service d’Action Familiale Educative Précoce.

1991, ouverture du Foyer de Jour, rue de Louvois.

1995, l’ADAPEI confie la gestion du CAT et de la MAS aux Papillons Blancs de Reims.

1998, ouverture d’une section pour enfants autistes à l’IME la Cerisaie.

1999, ouverture de l’IME l’Eoline, cours Wawrzyniack et fermeture de l’IME Ponsardin.

2000, ouverture d’un Foyer de vie, rue du Danube pour accueil permanent de 40 adultes.

2001, extension de 15 places de la Maison d’Accueil Spécialisée de Cernay lès Reims

2003, Un nouvel agrément permet l’accueil de 2 résidents, en accueil temporaire, à la MAS.

2006, ouverture d’un Service de Soins et d’Aide à Domicile, SSAD, pour enfants et ouverture d’un Service d’Accompagnement à la Vie Sociale, SAVS, pour adultes.

2008, transformation de 10 places de foyer de vie en places de foyer d’Accueil Médicalisé à Aurore.

2009, délocalisation de l’Institut Médico-Professionnel de la Cerisaie pour celui de la Sittelle avec accueil de 77 enfants, dont 15 enfants autistes.

2011, ouverture d’un Service d’Education Spéciale et de Soins à Domicile SESSAD " Galilée" de 15 places dont 5 places pour enfants autistes.

2011, ouverture du Foyer Adultes Médicalisé Autistes "Murielle Renard" à Cormontreuil.

2013, ouverture de 19 places d’accueil de jour dans le quartier val de Murigny, en attendant l’ouverture des 64 places du foyer multi-pôles de Bétheny.

2014, ouverture de l'Unité d' Enseignement maternelle pour 7 très jeunes enfants autistes.

2015, transformation de 10 places de SAVS en places de SAMSAH et ouvertures de 8 places supplémentaires sur le SESSAD Galilée pour très jeunes enfants autistes. Aujourd’hui, l’Association des Papillons Blancs de la Région de Reims regroupe 225 adhérents. Elle offre une solution à près de 600 enfants et adultes déficients intellectuels, polyhandicapées ou atteints de troubles envahissants du développement. Elle intervient dans les domaines de l’éducation, du travail et de l’hébergement médicalisé ou non. Elle emploie plus de 350 salariés au sein de ses 10 Etablissements et 4 services. Dans la mesure de ses moyens, l’association œuvre aussi pour soutenir les familles.

2016, ouverture prévue en novembre, du Foyer Accueil multi-pôles à Bétheny de 64 places.

(2) Odile Madelin fondatrice des Papillons Blancs de Reims décédée le 5 janvier 1990.